ASHTAR SHERAN

Du Ciel à la Terre
De la Terre à tous les hommes
de bonne volonté (1966)

Reçu par Eugenio Siragusa (1919 - 2006)

Eugenio Siragusa dans les années 70

Extrait de la revue Ondes Vives " n°51 de Juillet 1970
(Aimablement transmis par Michaël Lefebvre)

 

 

Voici un message des extra-Terrestres reçu par Eugenio Siragusa le jour de Noël 1966 grâce à la méthode P.E.S. (Perception Extrasensorielle Solex (Voir Revue O.V. n°49). C'est un document intéressant qui vient s'ajouter à notre dossier d'enquête sur les manifestations des Extra-Terrestres (Ondes Vives).

 

Frère de la Terre,

Cette période de Noël rappelle la venue dans ce monde du génie solaire : le Christ. Dans nos nombreux mondes nous ne fêtons pas un tel événement, car le Christ est avec nous depuis le jour où Dieu nous donna la gloire de la vie, de sa paix, de sa savante justice et de son éternel et pur amour.

Tous nos enfants ressemblent tellement à l'enfant qui est né sur la terre dans une humble étable, et en eux, nous voyons croître sa beauté physique et spirituelle, illuminée par la sagesse des éternelles lois universelles auxquelles ils obéissent avec adoration dès leur naissance. Nous voyons tant d'enfants de la terre qui pourraient être heureux comme le sont les nôtres, mais tous les hommes responsables et tous les autres qui les suivent et collaborent à édifier la monstrueuse hégémonie du mal, ferment à ces innocentes âmes le sentier d'un destin heureux, sainet radieux.

Tout ce qui nous est donné de voir, c'est un spectacle désolant qui décourage notre esprit, un spectacle effroyable qui arrache à nos coeurs un gémissement de douleur, de grande douleur.

Des enfants qui meurent de faim, de maladies, pendant que la richesse de la nature est absorbée par vos oeuvres de destruction et de mort ! D'immenses richesses au service du mal et le travail humain qui est gaspillé dans l'édifice d'une société assoiffée de sang et de vices, de volonté guerrière, d'un impérieux besoin de conquête, de domination, de haine !

Ces hommes, et ils sont nombreux, n'ont pas voulu comprendre,car ce qui arrive et arrivera sur la Terre n'est qu'un poignant avertissement que le Ciel adresse à la Terre par la suprême Volonté Divine !

Leur surdité à l’énergique rappel de l’universelle justice éloigne toujours davantage l’espoir d'une possible relation pacifique entre l'humain et le divin, entre le Salut et l’apocalyptique intervention de la divine et éternelle loi de ce Dieu dont nous craignons la sainte colère.

Nos multiples avertissements appuyés par de spectaculaires interventions qui sont encore cachées à l'humanité, sont tombés dans le vide d'une insensibilité obstinée, d'une crainte injustifiée et inexistante d'on ne sait quoi !

Nous contrôlons la Terre depuis des centaines de milliers d'années, et si nous avions voulu la conquérir, nous l’aurions fait lorsque les hommes nous accueillaient comme des anges descendus du ciel.

La vérité est que les tragiques événements qui se succèdent dans chaque partie du monde devraient inciter à comprendre la volonté de Dieu et de tous ceux qui habitent dans Son règne céleste ; ils devraient vous inviter à comprendre que ce qui arrive n'est qu'un prélude à des événements encore plus décisifs et de portée mondiale.

Si tous tes hommes de la Terre s'unissaient en paix et dans un réciproque amour fraternel pour démolir la haine haine, l'orgueil, et les solides barrières qui les séparent et qui les empêchent de se rapprocher les uns des autres dans une vraie et sainte volonté, libres des complexes de race et de religion, animés par la nécessité de se mieux connaître et de s'employer au bien commun, bien des choses changeraient et beaucoup de bien jaillirait pour toute l'humanité de cette planète si malheureuse !

Si toutes les immenses richesses que vous offre la nature et que la lumière des cieux renouvelle, étaient utilisées avec conscience, sagesse et science pour les besoins de la vie des peuples et de ses nécessités évolutives matérielles et spirituelles, Dieu se réjouirait de votre oeuvre, inondant de céleste lumière créatrice, de profonde allégresse, la vie des présents et des futurs.

Plus d'instruments de guerre et de destruction ; plus de larmes, de douleur et de mort. Mais l'amour, paix, justice, régneraient sur votre monde si, dans le coeur de ces fils de la perdiction alliés dégénérés du démon sanguinaire, on faisait prévaloir l'amour envers le prochain et l'obéissance aux lois de son Créateur et de Celui qui, né dans une grotte, grandi dans la lumière christique, donna Sa vie sur le Golgotha pour vous donner lumière et connaissance des vouloirs de Dieu et des lois permettant de devenir maîtres de la vie éternelle.

Vous vous souvenez de Sa naissance dans le monde, les cloches sonneront et, dans chaque maison, il y a fête et joie.

Nous voyons tout cela même si vous ne vous en apercevez pas, mais nous voyons aussi dans vos cœurs et dans vos esprits que votre foi est faible, que votre amour est éphémère et matériel, que brève est votre adoration envers le Fils de l'homme ! Nous voyons enfin ceux qui meurent en ce même jour, tués par leurs frères aveuglés de vengeance, corrompus de haine, de puissance, de conquête, de sciences fausses et destructives !

COMBIEN, COMBIEN DE MAL VOUS VOUS FAITES ?

Nous éprouvons de l'horreur !

Tant, tant d'horreur !

Si vous aimiez Dieu comme nous L’aimons ; si vous vous aimiez comme nous nous aimons ; si vous tous, vous vous consacriez au bien, à l'amour créatif et la conquête des biens suprêmes que le cosmos nous offre pour être libres, vraiment libres, vous n'auriez plus besoin de prier, de rappeler la naissance du Christ, car le Christ serait heureux au milieu de vous tous !

Nous serions heureux, nous aussi, car nous pourrions enfin vous dire : Nous voici ! Nous voici !

Frères de la terre, nous sommes à votre disposition.

La paix soit dans tous vos coeurs.

Du ciel à la terre.

Par Ashtar et Ithacar, de l'astronef Cristall-Bell, ( Eugenio siragusa)

Publié par le Centre d'Etudes de la Fraternité Cosmique
Catania - Corso della Province - 146 - Italie

 


 

Petite chronologie concernant Eugenio Siragusa (1919 - 2006)

 

25 Mars 1952

ITALIE, Catania (Sicile)

Le douanier Eugenio Siragusa, le jour de son 33ème anniversaire, en route pour le travail, attend le bus. Une lumière en forme de croix et brillante, comme du mercure liquide, apparaît dans le ciel. Elle vole à très grande vitesse. Elle s'approche de plus en plus, et confirme une forme en croix, comme un chapeau de curé. A son aplomb, l'objet s'arrête. Un intense faisceau de lumière en sort et traverse Eugenio de part en part. Il se sent alors parfaitement heureux. Après un instant, la lumière du faisceau retourne dans l'objet. L'objet fait alors une belle courbe dans le ciel et disparaît. Quand Siragusa reprend contact avec la réalité il se sent tout différent, il dira "redimensionné". Il commence à entendre une voix dans sa tête qui lui parle de Poseidonia, capitale d'Atlantis où il aurait vécu il y a 12.000 ans. Il se met à dessiner la carte du continent perdu, sur un rouleau de 6 mètres de long. En même temps, son instruction par les extraterrestres, débute. (Mitarbeiter, "Ufo Geheimnisse", Berlin, Januar 1998).

 


Emission de TV RAItre - "SCHEGGE" (En italien)


Un cratère éteint où lieu de nombreuses rencontres entre Siragusa et les Extraterrestres.

30 Avril 1962

ITALIE, Sicile

Eugenio Siragusa sent un irrésistible besoin de se rendre sur l'Etna. Il y va en voiture et en chemin il a l'impression qu'une force inconnue maîtrise le véhicule. Il arrive ainsi au mont Manfre qui culmine à 1370 mètres. Là, il descend et continue à pied vers un cratère éteint. En chemin il voit deux silhouettes argentées, grands de 1 m 85, ce sont des extraterrestres aux cheveux blonds. Une voix metallisée s'exprime par le biais d'un appareil devait traduire les pensées en parole traduites en langue italienne.

Ils se présentent en tant que Ashtar Sheran et Ithacar, venant de la planète Metharia. Ils transmettent alors à Eugenio un message à l'attention des savants et des gouvernements du monde.

Une fois la transmission du message terminée, Ashtar et Ithacar prennent congé d'Eugenio avec un geste de bénédiction accompagné des mots : " La paix est avec toi ! ". Quand Eugenio se tourne encore, il voit s'élever l'astronef du fond du cratère éteint. Pour garder le message des extraterrestres en mémoire, il revint chez lui avec hâte pour le rédiger dans la nuit le plus fidèlement possible sur sa machine à écrire.

Il enverra le message au Pape Jean XXIII, à Kennedy, à Kroutchev, au Général de Gaulle, à la Reine d'Angleterre, au Roi de Suède Gustave VI Adolphe, et au Président Italien Giovani Gronchi.

Il recevra plus tard une réponse laconique du Chef de Cabinet du Général De Gaulle qui disait ceci : " Monsieur, votre lettre du 30 avril 1962 est arrivée au Premier Ministre, le Général de Gaulle, et il m'a chargé d'accuser réception. Je vous remercie en son nom et recevez mes plus salutations distingués. Pour le Premier Ministre de Gaulle, le chef du Cabinet. "

Depuis et jusqu'à la fin du mois d'août, deux soucoupes volantes ne font que surveiller sa maison. Les soucoupes sont Alfa 2 et Alfa 8. (Mitarbeiter, "Ufo Geheimnisse", Berlin, Januar 1998)

Ashtar et Ithakar

Extrait de "Les Géants du Ciel" - par Maria Antonietta De Muro et Orazio Valenti :

« Un soir du mois d'avril 1962, je ressentis un besoin soudain de me rendre sur l'Etna. Je montai dans ma voiture et démarrai. En outre, j'eus la nette sensation qu'au lieu que ce soit moi qui conduisais, la voiture était guidée par une force supérieure. En montant la route sinueuse j'atteignis le Mont Manfré, à 1.400 mètres d'altitude. Après avoir arrêté ma voiture au bord de la route, je continuai à pied le long du sentier qui conduisait au sommet du cratère éteint. J'étais arrivé à la moitié de cette montée raide, lorsque je vis en haut dans le noir de la colline, se détacher les silhouettes de deux êtres dont les combinaisons spatiales argentées brillaient sous les rayons de la pleine lune. Ils étaient grands d'allure athlétique, avec des cheveux blonds tombant sur leurs épaules et portaient aux poignets et aux chevilles des bracelets brillants qui semblaient en or; ils portaient en outre une ceinture luminescente à la taille, ainsi que d'étranges plaques sur la poitrine. En les voyant, mon sang se glaça dans mes veines, et je me sentis inondé de sueur froide. Depuis onze ans, j'espérais ardemment pouvoir vivre un tel moment, mais l'endroit isolé, l'obscurité, le profond silence, ainsi que la soudaineté de la rencontre n'étaient pas faits pour me donner du courage et me calmer. Mais cela fut de courte durée. L'un des extraterrestres dirigea vers moi un rayon de lumière, projeté par un objet qu'il tenait dans sa main, et instantanément je me sentis parcouru par un frisson étrange, suivi d'un calme et d'une sérénité indescriptibles; mon cœur qui tout d'abord semblait vouloir exploser dans ma poitrine, se remit à battre très régulièrement.

En regardant les deux visages éclairés par la lune, j'entrevis leurs traits doux et leur regard austère et serein à la fois. Soudain, l'un des deux m'adressa la parole en italien: " Nous t'avons attendu " me dit-il. " Nous sommes ASHTAR SHERAN et ITHACAR. La Paix soit avec toi Fils. Imprime dans ton esprit ce que nous allons te dire ".

Et ils me dictèrent un Message à envoyer aux Chefs d'État et aux Hommes responsables de la Terre » :

Message aux puissants de la Terre

« Savants ! Hommes de gouvernements !

Malgré nous, nous devons encore et nécessairement vous avertir que si vous continuez à réaliser les desseins que vous vous êtes fixés au sujet des expériences nucléaires, rien ne pourra être fait pour éviter que votre monde ne subisse un coup violent, désastreux et mortel.

Si vous ne voulez pas que votre planète devienne le bagne douloureux d’un temps passé, vous devez supprimer, avec une détermination absolue et pour toujours, vos expériences nucléaires injustifiables, insensées et mortelles.

Si nous nous sommes proposés de veiller sur votre destin, c’est que nous avons nourri et que nous nourrissons encore une grande confiance dans votre avenir, alors qu’en agissant comme vous le faites, vous opposez des obstacles importants à nos intentions constructives.

Soyez tout à fait certains que, si vous trouvez la force et le courage de construire une solide union entre tous les peuples de la terre et que vous réalisez le démantèlement complet de toutes les armes destructrices qui aujourd’hui encore, plus que jamais, vous rendent orgueilleusement mauvais et morbidement agressifs, nous nous sentirons autorisés, par l’Amour qui nous lie à vous depuis les origines de ce système solaire, à nous approcher sans aucune réserve, pour vous donner les connaissances et la science qui procureraient à toute l’humanité, une vie sereine, riche de bonheur, de vraie liberté et de prospérité infinie. Tel que vous faites et tel que vous agissez vous provoquez en nous, non seulement d’énormes difficultés, mais aussi une grande déception et de l’amertume. Vous pourriez être vraiment libres et, comme nous, être les maîtres de l’univers et de sa beauté éternelle. Vous pourriez être libres de vivre heureux en vous aimant, sans souffrir et sans peiner. Vous pourriez, enfin, tourner vos yeux pleins d’espoir et d’Amour, de bienheureuse sérénité et de douceur spirituelle, vers l’image vivante de celui qui est toujours le créateur éternel du tout.

Pourquoi renoncer à tant de paix et à tant de bonheur? pourquoi voulez-vous à tout prix vous autodetruire de manière si terrible et nier en un éclair votre effort évolutif historique ?

Ce message, que nous avons dicté avec grand Amour mais avec une préoccupation toute aussi grande, est l’une des invitations les plus pressantes, étant donnée la gravité des actes que vous vous proposez d’accomplir. Nous avons beaucoup fait et nous continuerons à faire le possible pour endiguer le pire. Au cas ou vous, gouvernants et hommes de science, choisissiez le pire, il ne nous resterait que la seule tache de porter à l’extérieur de l’irrémédiable désastre uniquement ceux qui nous auraient connus et compris et qui auraient aimé leur prochain comme nous l’aimons.

Soyez donc prudents et responsables si vous voulez survivre! Faites que le pardon, céleste que Jesus-Christ vous a accordé par la grâce du Père Créateur, ne devienne pas inutile. Sur l'honneur. »

Retranscrit par Eugenio Siragusa
Mont Manfré, ETNA - le 30 Avril 1962 - 22h15

 

Ce fût la première rencontre physique d'Eugénio Siragusa, avec les Extra-Terrestres le 30/4/62. Par la suite il eut d'autres rencontres, avec des dialogues. Il apprit ainsi qu'ils font partie d'une Confédération Intergalactique à laquelle adhèrent les habitants de nombreuses planètes. Ils sont les tuteurs de l'espèce humaine, y compris celle de notre planète. Les hommes de la terre ne savent pas qu'une humanité hautement évoluée envoie des astronautes et des missionnaires, de distances de nombreuses années lumière, pour porter parmi nous un Message de Dieu, et nous éclairer sur notre existence réelle.

« Au lieu de nous remercier, » disent-ils, « pour nos efforts, vous feignez de nous ignorer et vous foulez nos enseignements, depuis l'époque de Moïse. Nous aurions toutes les raisons pour vous considérer comme des ennemis. Votre impiété, votre blasphème, votre crime, contre la vie Sainte serait suffisant à justifier une telle inimitié envers vous, mais nous avons aboli depuis longtemps un tel raisonnement absolument vide. Nous venons avec humilité pour vous exhorter à avoir un plus grand sentiment religieux, pour tout ce qui vous entoure du règne minéral, ou règne végétal, ou animal - humain. »


15 Août 1962

VOYAGE EN OVNI : le système solaire (extrait de le revue Ondes Vives n°83 de Mars 1973)

Nous avons pris contact avec un groupe de Bologne (Italie) qui reçoit des messages télépathiques d'Extra-Terrestres. Ce groupe présente l'immense intérêt d'avoir des relations directes avec eux. De ce fait le témoignage des sens exclut toute fantaisie imaginative. Voici un résumé d'une de ces entrevues qui eut lieu le 15/10/62. C’était la 7ème rencontre.

Ondes Vives : (Ithacar et Saki sont deux extraterrestres).

Le 15 Août 1962, à 23 heures, appelé télépathiquement comme d'habitude, je me rendis au lieu de rencontre. Itacar et Saki m'y attendaient et m’embrassèrent. Nous entrâmes dans la soucoupe volante. Ithacar, passant la main sur le triangle, démarra. Quelques minutes plus tard nous étions arrivés. Nous sortîmes et je vis que nous étions dans un grand cratère volcanique dont le fond poli servait de base d'atterrissage. Ithacar me dit que nous étions sur le satellite de la Terre, c'est-à-dire la Lune. J'eus tout loisir d'examiner l'installation avec ses grandes portes en arche, éclairées comme en plein jour. Nous entrâmes par l'une d'elle et suivîmes un corridor de 4 m de large et 400 m de long, éclairé par le plafond, mais on ne voyait pas de lampes. De part et d'autre il y avait des portes surmontées de signes géométriques. Nous entrâmes dans l'une qui portait comme sigle un cercle avec un point rouge au centre. Je vis une chambre circulaire de 20 m de diamètre avec, au centre, une table ronde aussi, de 3 mètres de diamètre, entourée de sièges. Ithacar et moi nous nous assîmes tandis que Saki sortait.

Bientôt entra un homme que je connaissais déjà. Je me levai et lui serrai la main. Il me dit:  "Je suis POMAR, de la planète ATOUN. Me trouvant sur la Terre où je devais passer plusieurs jours, je pensais te revoir et te parler de choses que tu ne sais pas et que tu ne comprendras peut-être pas maintenant. Néanmoins, imprime-les bien dans ta pensée afin de t'en souvenir et de les répéter à tes frères. Donc écoute :

"Nous appelons votre Terre SARAS, d'un mot chaldéen ancien : SHAN-RAN (SHAN la Croix, RA cercle) Saras fait partie du Système solaire en vertu du mouvement qui l'anime. Si ce mouvement venait à cesser, il en résulterait une rupture d'équilibre qui affecterait l'harmonie de la Création et bouleverserait les lois précises qui la gouvernent. La Terre ne pourrait plus exister comme telle. Il lui faut donc, pour subsister, continuer son mouvement qui lui permet non seulement de parcourir son orbite définie, mais de se mouvoir selon les calculs extrêmement exacts de la nature, en synchronisme avec tout le reste du Cosmos.

"Dans l'espace compris entre tes mondes "matériels", il existe un immense filet éthérique, un océan éthérique ces mondes naviguent avec leurs satellites. Le Cosmos où nos mondes orbitent est TRINO parce qu'il représente la totalité des formes "intérieures". La nature est conforme à la loi binaire parce qu'elle est la manifestation des formes "extérieures". L'un est le point de départ, l'autre le point d'arrivée. Les deux sont reliés au cercle éternel des phases dualistes naturelles, d'évolution ou d'arrêt. Ce dualisme trouve sa réplique dans divers symboles. En fait, sur ta Terre, l'axe vertical symbolise l'ascension, la vie, la flamme montant vers le haut, le principe, la levée. Au contraire l'axe horizontal représente l'assise, la fin, l'eau, l'immobilité, le sommeil, la mort. L'union et l'équilibre de ces deux lignes, verticale et horizontale, forme la CROIX, symbole métaphysique des événements de la nature dans son dualisme, accouplement des deux forces fondamentales qui générèrent l'équilibre des quatre éléments représentés par les quatre bras de la croix.

"Vos savants se sont-ils demandé la véritable signification du symbole de la croix ? Jamais, parce qu'ils sont athées ou semi-athées. Cela veut dire que, n'ayant pas foi en Dieu et ne connaissant pas à fond la métaphysique, ils ne réussiront jamais à comprendre les lois cosmiques multiples qui règlent les mondes et leurs évolution. Vos hommes de science n'ont jamais pensé à ce que deviendrait l'existence humaine si ces lois venaient à faillir ne serait-ce qu'un instant. Eh bien, cela pourrait se produire, pour absurde que cette hypothèse puisse sembler à la suite de multiples explosions atomiques. L'astre solaire, étincelle de la création est par rapport à l'Univers comme l'Esprit est au corps. De même que l'Esprit vivifie la matière, le Soleil anime tout le système solaire. S'il vous était donné de le regarder hors de votre atmosphère vous seriez stupéfaits de le voir comme une balle violette aux reflets verts opaques, parfois iridescents d'une multitude de couleur où domine le bleu profond. Vous auriez aussi pour la première fois l'impression que le Soleil est "obscur" et que par l'énergie de chaleur et de lumière qui semble émaner de lui, n'est qu'un aspect de la radiation effective de l'astre.

"Combien de conceptions erronées ont été émises par vos savants, et combien de doutes les assaillent ! Tout cela parce qu'ils marchent sans foi dans une voie fausse. En fait, le Soleil ne représente pas autre chose qu'un centre d'émanation une source d'ultra-micro-ondes radioactives à une fréquence extrêmement haute concentrant un potentiel de haute valeur.

"Tel quel, il ne peut donc être qu’absolument froid, ce qui est contraire aux conclusions de vos savants qui attribuent au soleil une chaleur de millions de degrés, tentant d'établir la valeur thermique de l'astre. -Se peut-il que la loi de Wien soit fausse ? La sensibilité des bolomètres serait-elle en défaut ? Rien de tout cela et cependant le Soleil est froid en réalité. L'erreur est dans le principe, sans lequel il est inutile de formuler une théorie. Il faut rechercher la cause de la lumière et de la chaleur dans les phénomènes qui se manifestent dans le non parcours ou encore mieux dans la "réaction" de résistance que son énergie suscite loin du centre d'émanation. Les vibrations radiantes projetées par le soleil dans l'espace, sont reçues par l'éther qui n'est pas le vide absolu, mais bien un ensemble d'espaces qui s'étendent de planéte à planète et qui les unissent comme le ferait une mer dont les substances éthériques agissent comme des conducteurs d'énergie.

"La résultante de ces oscillations n'est pas la lumière mais un "rayon" inconnu de vous, qui part du Soleil et se propage dans le Cosmos en vertu du vide éthérique et par conséquent porteur d'une charge électrique à corpuscules radioactives, grâce auxquelles il acquiert la puissance radiante.

"Vous connaissez déjà quelques-unes des propriétés du radium par les simples applications que vous en faites et vous savez combien est mystérieuse cette substance qui émet une incalculable énergie soit sous forme radioactive, soit en pouvoir dissociant et consumant (dûs tous deux à des propriétés positives et négatives complexes et inconnues de vous).

"Vous avez fait des expériences avec le radium et vous avez constaté que tout objet soumis à son action ne peut que bruler ou devenir lumineux. Le même phénomène se produit dans le Cosmos et les radiations du Soleil bien que froides et obscures, peuvent donner, en des points déterminés "d'arrivée", lumière et chaleur. En fait, le rayon obscur qui traverse l'espace acquiert cette propriété ignorée de vous, selon la planète sur laquelle il est projeté. Son effet étant en rapport avec l'atmosphère déterminée qu'il traverse.

"L'émanation radioactive obscure à l’origine, et transportée à travers le Cosmos, se transforme donc en rayons lumineux au contact de l'atmosphère qui peut être plus ou mois dense et volumineuse. Il se produit en ce cas une réaction entre l' énergie "d'arrivée" et les composants gazeux de l'air. Il en résulte une production de micro-ondes lumière dont l'intensité augmente à mesure qu’elle approche de la croûte de la planète lorsqu'il y a des substances gazeuses toujours plus raréfiées. Un rapport analogue entre puissance irradiante et radiation se trouve dans votre lumière électrique que vous ne connaissez pas encore à fond. L'énergie est produite dans une lointaine centrale hydroélectrique alors que l'effet lumineux à travers le filament conducteur se manifeste à distance, dans un ballon de verre où existe une ambiance idoine pour porter le filament à l’incandescence.

"La Terre est comme une énorme lampe lorsqu’on la voit dans la nuit éthérique. Elle illumine une partie infinitésimale de l'infini et ce faisant, elle brille. Le cercle d'illumination en montre diamètre alors que la ligne équatoriale en symbolise la résistance. C'est maintenant compréhensible parce que règne la plus profonde obscurité dans les espaces sidéraux infinis. Ce phénomène est vérifiable, bien qu'il soit en contradiction avec les conclusions de toutes vos recherches scientifiques. Il est donc tout simplement absurde de formuler un principe selon lequel la chaleur est inversement proportionnelle à la distance. Il s'ensuivrait pour vous, terriens, comme résultat logique, que Mercure devrait être une fonderie de bismuth et de plomb, alors qu'au contraire Mercure possède les mêmes éléments que la Terre et il est le centre radio de notre système habité par des hommes physiologiquement et spirituellement plus élevés que vous. Donc votre science erronée est en contradiction avec la leur en tant qu’ils obéissent aux lois universelles de l'Esprit Créateur : Dieu.

"Il y a aussi un autre fait qui contribue à démolir les théories scolastico-scientifiques grâce à la giration de la Terre autour du Soleil vous avez l’été lorsque vous êtes au point le plus éloigné du Soleil, et l’hiver quand vous en êtes au plus près. Pour justifier anomalie votre science a émis l'hypothèse de l'obliquité des rayons et de la durée des jours. Cela est vrai, mais en fait c'est dû à l'action des rayons obscurs qui viennent du soleil. S'il en était autrement, l'énorme accroissement de température que la Terre devrait subir au périhélie ne pourrait expliquer le retour cyclique de votre pâle et froid soleil des journées d'hiver. Je chercherai plus tard à vous confirmer le principe que je viens d'exposer : plus grande est la densité des stratifications atmosphériques traversées, plus grande est la chaleur des rayons. Comme toute autre planète, votre Terre, dans son mouvement de rotation autour de son axe, doit entraîner la rotation de l'atmosphère qui prend de ce fait un aspect parabolique. Elle se dispose donc sous une forme ellipsoïde avec le petit axe superposé à celui de la Terre. Il s'ensuit que le rayon solaire traversant l'équateur trouvera une plus grande épaisseur atmosphérique et par conséquent produira plus de chaleur qu'aux pôles. Voilà pourquoi la zone équatoriale est brûlante alors qu'en zone polaire règne la glace. En conclusion il faut se convaincre de l'erreur de vos savants qui font du Soleil ce distributeur d'énergie, une gigantesque pile infernale qui devrait être aussi la cause des valeurs hyperboliques de la température des étoiles.

"Ceci est une autre théorie bâtie par vous, terriens, avec vos fausses convictions qui amènent des conclusions inexactes à cause de l'insuffisance du préjugé initial. L'orgueil de nier l'Esprit Créateur et Ses lois dans le crépuscule où vous êtes, vous fait approcher toujours davantage de minuit. Que celui qui a des oreilles entende; que celui qui a des yeux les ouvre à la lumière".

Pomar se tut. Je me sentais étrangement léger de corps et d'âme. Je comprenais parfaitement tout cela comme je l'avais toujours su. Je fus coupé de mes réflexions par Pomar qui me dit:
"D'ici peu tu connaîtras d'autres frères de SARAS qui croient et qui travaillent selon leurs possibilités, mais avec foi. Ils t'aideront en tout ce dont tu auras besoin pour continuer ta vie. Beaucoup d'obligations te sont réservées et tu seras instruit en conséquence. Maintenant je dois partir."

Il se leva, me tendit la main et dit : "J'ai vite appris ta langue. Donc nous nous reverrons bientôt."

Il partit. Nous sortîmes de la salle et nous rejoignîmes la soucoupe où Saki nous attendait. Nous décollâmes à la verticale et, en peu de minutes je fus déposé à l'endroit habituel. Nous nous saluâmes.

De retour à la maison, je m'aperçus qu'il était 3 heures du matin. J'étais resté avec eux pendant 4 heures. Par bonheur tout le monde dormait à la maison. Personne, même ma femme, ne s'aperçut de mon absence.

NOTA : Lors de son voyage à Catane, en Octobre 1972, J.C.Salémi (le rédacteur en chef et directeur de la revue Ondes Vives) a présenté ce récit à Eugénio SIRAGUSA pour lui demander s'il était authentique, puisqu'Eugenio a des rapports avec les E.T. depuis 22 ans et qu'il a lui-même voyagé en Soucoupe Volante. Eugenio a répondu que c'est bien ainsi que les choses se passent. (Ondes Vives).

Fin du texte de la revue Ondes Vives


4 Septembre 1962

ITALIE, Sicile (Catania)

Siragusa se rend à nouveau sur l'Etna. Sur son chemin, il y a deux êtres, hauts de 2 m 15, portant des casques, et une ceinture lumineuse. Dans le ciel il y a une soucoupe de 25 m de large, à une trentaine de mètres. Un cylindre de 3 mètres de haut avec une petite porte fait la jonction entre le soucoupe et la terre. Les deux extraterrestres se présentent comme étant Woodok et Lynk venant de la planète Métharia d'Alpha du Centaure. Ils viennent lui remettre un message d'Asthar et d'Ithacar, il doit envoyer des lettres pour faire arrêter les essais nucléaires. (Mitarbeiter, "Ufo Geheimnisse", Berlin, Januar 1998)

Illustration de la rencontre du 4 septembre 1962 par Domenica del Corriere du 28 Octobre 1962


Avril 1964

ITALIE, Catania (Sicile)

Siragusa peut, pour la première fois, faire un tour en soucoupe. Il y rencontre d'autres humains, par exemple, le mécanicien Italien Luciano Galli de Bologne, contacté par les Vénusiens depuis 1957. Siragusa aura, entre 1962 et 1978, au moins 19 contacts rapprochés avec les extraterrestres, et presque à chaque fois il sera obligé d'écrire des messages aux chefs d'état. (Mitarbeiter, "Ufo Geheimnisse", Berlin, Januar 1998).


20 Mai 1972

FRANCE (Conférence à Paris - Extrait de la revue Ondes Vives n°77 de Septembre 1972)

QUESTION : Connaissez-vous Ashtar Sheran ?

Eugenio Siragusa : Oui. Je dois vous dire une chose : c’est l’Archange Michel (1). Ashtar Sheran veut dire : le chef saint. Il guide les milices célestes, les mêmes dont parlait Jésus lorsqu’il disait : « Si je voulais, le Père m’enverrait 12 Légions d’Anges ».

(1) : Commentaire Ondes Vives : Ceci est extrêmement curieux. Dans le n°24 de la revue Ondes Vives, Avril 1968, page 29, J.C.S. analysant le nom Ashtar Sheran dit qu'il signifiait : Archange Michel et qu’il était l'anagramme de Christ de Nazareth.

Commentaire de Frédéric : Il le redit ici (Italien). Ceci rejoint le travail des Santiniens (dont fait partie Ashtar Sheran) à l'époque Biblique.

QUESTION : Ashtar Sheran dit que son chef est le Christ. Sur le plan cosmique le Christ est-il le Logos Solaire ? Est-il le chef de la Galaxie ? Qui est Jésus ? Qui est le Christ ?

Eugenio Siragusa : Jésus est le FILS DE L’HOMME. Christ est la CONSCIENCE UNIVERSELLE. En ce qui concerne la Hiérarchie il y a la CONSCIENCE PLANETAIRE - les Extra-Terrestres -, la CONSCIENCE UNIVERSELLE - les Etres Christiques - et la CONSCIENCE COSMIQUE - qui est la Conscience Absolue que nous appelons Dieu.


1972

CATANE (ITALIE) - Photo d'Adoniesis


Cliquez sur la photo l'agrandir

Cette célèbre photo d'Adoniesis a été prise en 1972 par Eugenio Siragusa à Catane près d'une église avec un appareil photo réflex Minolta SLR, en présence de plusieurs témoins. Eugenio a expliqué qu'Adoniesis est un être androgyne très évolué de la Cinquième Dimension.


Découvrez d'autres messages en Français d'Eugenio Siragusa entre les années 60 et 90 sur les pages :

http://www.edicolaweb.net/nonsoloufo/el_chisf.htm

http://www.edicolaweb.net/nonsoloufo/messaeuf.htm

http://erenouvelle.nous-les-dieux.org/editsira.htm


27 Août 2006

ITALIE, Sicile (Catania)

Nous avons reçu la triste nouvelle suivante :

Eugenio Siragusa est décédé dans la soirée du 27 Août 2006.

Notre ami Fred Idylle, du site ARTivision, a réalisé un dossier en hommage d'Eugenio Siragusa.

L'article Italien traduit en français sur edicolaweb.

Eugenio Siragusa

Merci pour ton travail et ta Lumière, Eugenio


Retour