ASHTAR SHERAN
Articles

Ashtar dans l'Astral
par Frédéric

   

"L'Astral, ultime frontière..."

En Décembre 2015, j'ai écrit sur le site une nouvelle intitulée "Jusqu'au dernier implant". Cette histoire, que j'ai volontairement romancée, pouvait, si elle était prise isolément, donner lieu à des interrogations sur sa pertinence et son utilité dans l'actualité de l'époque. J'ai expliqué en introduction de cette nouvelle que les voyages astraux, même s'ils se font par la voie hypnotique, pouvaient engendrer des risques sur la pertinence des informations rapportées par le voyageur si ce dernier n'était pas au minimum protégé face à la particularité de l'univers dans lequel s'effectuait son voyage.

Je n'avais pas donné beaucoup de détails au sujet de ce qui a motivé l'écriture de ma nouvelle. Je souhaitais aujourd'hui, par cet article, combler ce vide, et vous apporter d'avantage d'éléments.

En 2015 donc, on m'avait alerté au sujet du travail d'un praticien de l'induction hypnotique sur Internet. Son travail consiste à placer à distance des patients sous hypnose régressive afin de les mettre en situation de voir et de résoudre en direct leurs problèmes. Leur voyage sous induction semble montrer des situations où interviennent de nombreuses interactions avec des entités inquiétantes de toutes sortes, et qui révèlent agir sur nos propres vies. Des Reptiliens aux Insectoïdes, en passant par des Gris... Tout le bestiaire du Bas-Astral y passe. Outre ce type de menace, nos vies seraient de surcroît influées par des "implants" placés à notre insu via leur intermédiaire au sein de nos corps subtils, afin de mieux contrôler certains aspects de nos existences.

Bref, tout cela pour dire que les voyages astraux sont dangereux car ils peuvent parfois révéler des vérités jamais agréables à entendre, mais aussi des mensonges qui peuvent trop nous arranger. Et cette frontière entre ces deux aspects est très souvent floue dans l'univers Astral pour qui n'a pas l'habitude de s'y rendre, même sous guidance.

Calogero indique trop facilement dans la FAQ de son site que cet état hypnotique est un "rêve". Mais ce n'est pas un rêve. Quand je rêve, je ne rêve pas de Gris, de Reptiliens ou d'Insectoïdes. C'est un voyage astral tout simplement, d'autant que la conscience du voyageur reste éveillée. Mais le mot "astral" n'est jamais prononcé.

L'hypnologue qui propose sur Internet ce genre de "voyage à rêves" est Calogero Grifasi (habitant en Espagne). Son site web est ici. Sa page Facebook est ici. Sa chaîne Youtube est ici. Il semble à présent très connu sur le web pour ses innombrables sessions réalisées (près de 1190 à ce jour, traduites en de multiples langues, dont le français).

L'hypnose régressive, comme il l'appelle, semble être le moyen tout trouvé pour les non-channels de faire du channeling sans en maîtriser la technique. J'attire encore votre attention sur le fait que cette technique hypnotique, même si elle semble avoir trouvé un certain "rythme de croisière", peut recéler des pièges pour le patient au niveau de l'univers Astral et même aussi pour le praticien qui guide la session. Car on sait que les voyages dans l'Astral, sans protection préalable, peuvent être sujets à dangers. Et nulle part avant tout commencement de session, des protocoles de protection sont initiés. Les tromperies les plus diverses peuvent alors facilement survenir.

Malheureusement Calogero est tombé dans le piège de la tromperie dans la session n°562 qui a été ajoutée sur Youtube le 8 Février 2015. C'est cette vidéo qui m'a incité, en Décembre 2015, à écrire la nouvelle "Jusqu'au Dernier Implant" que je présente depuis lors sur mon site. Car je savais que beaucoup de visiteurs allaient aussi se faire avoir après le spectacle auquel on a assisté durant cette session-là.

Durant cette session, Claudia, la patiente, est hypnotisée et se retrouve projetée au-delà de ses sens dans un environnement astral à partir duquel elle décrit en direct, sous la caméra à Calogero, tout ce qu'il lui arrive.

Au bout d'un moment (à la minute 30) arrivent en OVNI deux Êtres de Lumière de bonne apparence physique, dont l'un prétend s'appeler Ashtar (Claudia affirme à la fin de la session n'avoir jamais entendu parler d'Ashtar auparavant). L'autre EDL s'appelle Ashtor, son secrétaire adjoint. En tous cas, quelle chance de rencontrer Ashtar pourrait-on dire ! Claudia décrit Ashtar exactement comme on a l'habitude de le représenter (d'apparence humaine, les yeux bleus, cheveux blonds, grande allure, dégageant une sensation de paix et de tranquillité...). Ashtar prétend avoir été toujours proche de Claudia et son compagnon parce que tous les deux venaient de Sirius quand ils se sont incarnés sur Terre. Et sous prétexte de les protéger de la fatigue qu'ils subissent souvent, Ashtar prétend vouloir "recharger en énergie" Claudia et son compagnon. Ashtar leur donne de l'énergie par le biais d'un rayon de lumière pour leur permettre d'atteindre une fréquence de 8 car ils étaient redescendus tous les deux entre 3 et 5.

C'est alors que Calogero demande à Claudia de monter ses propres vibrations à 15, alors qu'Ashtar indique qu'il est lui-même à 18. Ce qu'elle fait. Calogero demande alors à Claudia de monter cette fois-ci à 25. A ce stade, elle se sent de mieux en mieux, comme étant de la Lumière, mais aux côtés d'Ashtar, elle ressent moins la paix qu'il procurait précédemment. Calogero demande alors à Claudia de monter ses vibrations aussi hautes qu'elle peut. Elle atteint alors les 32. C'est alors qu'Ashtar manifeste le fait qu'il n'aime pas se sentir "inférieur". Cela le contrarie et le dérange ! (minute 58)

Déjà quand je lis cela, on est forcé de s'étonner de ce soudain changement d'attitude de la part de celui qui prétend être Ashtar. Même Calogero s'en étonne car il ne comprend pas qu'un Être de Lumière ne puisse pas admettre qu'on vibre plus haut que lui. De plus, il ne comprend pas comment des humains peuvent vibrer plus haut qu'Ashtar, et que lui-même ne le peut pas. En effet, il semble bloqué à 18, et prétend ne pouvoir monter plus. Voilà que c'est suspicieux, ne trouvez-vous pas ?

L'ambiance s'envenime quand Ashtar prétend que Calogero est surveillé, tout en lui reprochant de participer au retrait des implants sur ses patients. Ashtar n'aime pas cela. Calogero s'en étonne encore car Ashtar est sensé venu aider les gens. Ashtar explique alors qu'il a sa propre méthode pour aider les gens. Ainsi, il précise à Calogero qu'il a besoin de gens ayant une certaine vibration, et qu'ils ne doivent pas aller au-delà. Il aussi prétend ne pas souhaiter que les gens voient des choses au-delà de leurs propres limitations vibratoires. Calogero entre alors dans un jeu glissant où il s'étonne qu'il y ait des gens sur Terre qui suivent Ashtar diffusant des messages de paix, alors qu'il constate in situ, témoignage astral à l'appui, qu'il se montre comme étant un être de plus en plus différent, désireux de voir les humains soumis.

Calogero commence à expliquer en toute logique que le niveau vibratoire relativise les choses par rapport à qui l'on a affaire. Il a raison d'indiquer qu'il faut se méfier des messages de paix que l'on reçoit, mais hélas, à aucun moment il exprime l'hypothèse selon laquelle le "Ashtar" qui est en présence de Claudia est vraiment Ashtar.

À aucun moment.

Et c'est là son erreur. Pourtant, au regard du nombre important de session auxquelles il a participé jusqu'ici en étant l'organisateur, il ne mentionne nullement ici le fait que Ashtar est en réalité un être de basse dimension QUI A PRIS SON APPARENCE, venu tromper non seulement Claudia et Calogero, mais aussi les spectateurs de la vidéo.

Et c'est là que j'ai été révolté de voir que rien n'était dit pour expliquer ce qui est facilement explicable à ce stade.

Hélas, Calogero se laisse au contraire emporter par la discussion avec le Ashtar qui prétend l'être. Ce dernier le provoque à 1h11mn en le menaçant de "doubler la mise" si jamais Calogero désimplante encore des patients. Etonnement de la part de Calogero, qui ne semble toujours pas comprendre que ce n'est pas Ashtar qui parle ainsi, mais un autre être sous son apparence qui tente de décrédibiliser le vrai Ashtar. Calogero se fait avoir en concluant ensuite trop facilement et sans recul qu'Ashtar est en réalité un être méchant. De plus, il rajoute que cette vidéo va démontrer aux yeux de tous (sur Internet) que Ashtar est vraiment rempli de méchanceté envers l'humanité !

A ce stade, le travail de l'être du Bas-Astral qui prétend être Ashtar est très subtil. Tout le monde semble être facilement convaincu de la méchanceté d'Ashtar car celui-ci a été démasqué (trop facilement) en direct sous les caméras par le jeu des questions de Calogero. Ce dernier joue, hélas sans le savoir, le jeu de l'être se faisant passer pour Ashtar, en incitant les spectateurs de sa vidéo à découvrir ou à démontrer que Ashtar est vraiment démoniaque. C'est le seul but recherché.

Les choses vont aller crescendo quand Claudia explique qu'autrefois, pour la naissance de son fils, Ashtar a décidé de lui faire rompre prématurément (par un Gris sous son contrôle), la poche de liquide amniotique de son enfant à naître parce que le corps de son fils grossissait trop vite dans son ventre. Une manière pour lui de gagner la confiance des gens, en prétextant les sauver d'une complication médicale, par exemple ici. Mais comme Calogero pose toujours trop de questions, Ashtar le menace encore. Il lui répète encore qu'il va "doubler la mise".

Calogero découvre ensuite qu'Ashtar implante les gens par l'intermédiaire de Gris sous sa coupe, au moyen de ce rayon de lumière qui était censé officiellement être un moyen de régénérer seulement les énergies de Claudia et son compagnon. De toute évidence, cela sert aussi à introduire des implants. Irrité, Calogero décide donc de procéder alors à la phase de désimplantation du compagnon de Claudia. Il demande à ce qu'Ashtar lui-même enlève ces implants, ainsi que ceux de Claudia. Et Ashtar s'exécute ! Un peu trop facilement, je trouve, mais il s'exécute. Puis Calogero demande à ce qu'Ashtar s'en aille avec Asthor via un portail. Et ils s'exécutent ! Quelle obéissance !

Le souci de la publication de cette vidéo sur Internet, c'est que Calogero, même s'il souhaite "pour l'information" (comme il le dit souvent), la diffuser, il n'analyse pas plus avant ce qui se passe vraiment durant les sessions. Il lui manque ce recul qui permet d'expliquer aux spectateurs ce qui se produit réellement durant les sessions. Outre le titre racoleur : "Mensonges et menaces de 'Ashtar Sheran'", les seules mentions de présentation figées de cette vidéo sont ce qui est écrit sur la page, où il est indiqué : "Calogero Grifasi parvient à débusquer la vraie nature d'Ashtar". C'est tout ??.... Discours très orienté ou quelque peu naïf, hélas, sans prendre de recul nécessaire. Il faut expliquer exactement ce dont il s'agit. Donc rien sur au fait que cet Ashtar ne serait en fait qu'un être du Bas-Astral qui se sert de son image pour leurrer le public. Ce serait tellement simple de le dire à titre d'avertissement, je pense.

Les vidéos de ces sessions ne doivent pas être comme des films à grand spectacle où l'on vient comme si on allait au cinéma pour s'amuser et où il faut y découvrir les coups de théâtre. Pour ma part, il faut prévenir d'avance les visiteurs des difficultés de discernement que l'on pourrait avoir à tel ou tel moment, et annoncer qu'il y a un être du Bas-Astral qui avance masqué, oeuvrant pour manipuler les apparences. Bref, il est nécessaire de spoiler.

Et les commentaires des visiteurs de la vidéo montrent qu'ils tombent, pour la plupart, dans le piège (Pas tous, heureusement).

D'autant que dans une précédente vidéo, la n°557 (de Janvier 2015), donc antérieure à la n°562 (décrite en détail ci-dessus), il est bien montré qu'il est possible d'affirmer que des créatures du Bas-Astral peuvent venir se faire passer pour Ashtar afin de mieux le décrédibiliser. Cela n'est pas décrit sur la page web d'introduction de la vidéo. Cela sera dit par Gwen, la voyageuse durant cette session n°557.

En effet, à 1h19mn35s, (où il est question d'Ashtar depuis quelques minutes), Calogero indique que dans une précédente session (nous pensons à la n°516 de Novembre 2014), l'entité qu'il avait rencontrée alors (via le voyageur Germano), et qui s'était présentée sous le nom d'Ashtar, prétendait gouverner la Terre grâce à la tromperie et la souffrance.

Calogero demande donc à Gwen (qui est la voyageuse sous hypnose de la session n°557) d'expliquer qui était cet Ashtar de cette session antérieure (la n°516). Gwen était en contact à ce moment-là avec les représentants des Pléiades. Et leur réponse était claire : Ashtar [de cette autre session n°516] était en fait un Reptilien venu "mettre de la confusion et brouiller les pistes". Gwen ajoute aussi que "personne ne serait assez stupide pour déclarer vouloir créer des problèmes sur la Terre", et que "les Reptiliens sont des imbéciles. Ils sont comme des brutes dans les écoles."

Donc, sur la base des informations déjà obtenues en Janvier 2015, par le biais de Gwen, il était donc possible pour Calogero, pour la session n°562 de Claudia, de démasquer le prétendu Ashtar qui visiblement avait manœuvré de manière identique à celui de la session n°516 de Novembre 2014.

Je crois qu'il faut que Calogero prenne plus de risques en démasquant en direct les êtres du Bas-Astral qui tentent de se faire passer pour des Êtres de Lumière. C'est important car sa neutralité apparente peut obliger les visiteurs à penser comme les entités du Bas-Astral voudraient qu'ils pensent.

Je ne sais pas si Calogero Grifasi a tord ou raison de faire ce qu'il fait. Je ne suis pas un spécialiste de la régression hypnotique. Peut-être que les sessions qu'il accomplit permettent de rendre les gens en meilleure santé et qu'ils se sentent soulagés quelques temps après leur voyage (on ne le sait pas, d'ailleurs). Après tout, c'est possible.

Il serait souhaitable aussi que Calogero Grifasi puisse très vite présenter un travail de synthèse sur ce à quoi il a été témoin durant ses sessions de régression hypnotique. Ne pas oublier qu'il en a fait près de 1190. Car trop de sessions disponible à télécharger sur le Web rendent les informations trop diffuses et même contradictoires. C'est cette synthèse qui manque encore cruellement sur son site. On ne va pas s'amuser regarder le millier de vidéos disponibles à raison d'1 heure 30 à 2 h par vidéo. Une synthèse du travail de Calogero s'impose vraiment rapidement. Mais nous ne sentons pas qu'il prépare quelque chose en ce sens, ce qui est dommage.

Mais au final, je trouve que le risque reste quand même grand d'attirer l'attention d'entités qui peuvent fausser le jugement de certains dans le dessein de tromper au-delà de la caméra.

 

Donc DISCERNEMENT avant tout, s'il n'y avait qu'un seul et unique mot à retenir de tout cela.

 

Frédéric
Site : http://ashtar.sheran.free.fr

Le 28 Juillet 2016

 

Retour